Déception dimanche 14 mars à Cagnes-sur-Mer, jour du Critérium, avec la prestation, selon l’expression consacrée, “trop mauvaise pour être exacte” d’Elysa des Caux, qui conclut à une modeste septième place dans le Prix de Livourne. La jument paraissait pourtant bien au travail. Etait-elle en chaleur ? Le bénéfice du doute lui est accordé, elle devrait retenter sa chance lors de ces prochaines semaines, à l’occasion d’un engagement qui reste à déterminer.
Récente acquisition, Gold des Mares (photo) s’est montré fautif (son péché mignon) pour sa prise de contact, au début du mois à Cagnes-sur-Mer, non sans avoir produit un bel effort à mi-course pour se porter aux avant-postes. Notre nouvelle recrue remet ça, ce mercredi 17 mars à Cagnes-sur-Mer, dans le Prix du Jasmin (départ prévu à 16h50). Déferré des quatre pieds ce coup-ci, une quatre-cinquième place est envisageable, à condition bien sûr de se montrer sage.
Quant à Hijo Moko, fautif dans le dernier tournant le 9 mars, toujours sur l’hippodrome azuréen, alors que son pilote pense qu’il y aurait eu explication avec le lauréat, il va avoir droit à une séance de rattrapage. Celle-ci est programmée mardi 23 mars, à l’occasion d’une escapade dans la Capitale, à Enghien, pour le Prix du Pont Sully (2150 m autostart), où il découvre des conditions sur mesure, à 250 euros du plafond des gains !